Forum du club de parapente Envol Anjou

Retour vers le site web du club : http://sites.google.com/site/envolanjou/
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 GUIDE PRATIQUE DU CROSSEUR EN PARAPENTE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
gillet swing

avatar

Nombre de messages : 479
Date d'inscription : 25/05/2007

MessageSujet: GUIDE PRATIQUE DU CROSSEUR EN PARAPENTE   Dim 7 Oct 2012 - 0:33

Bonsoir,
Suite à notre formation sur les espaces aériens d'hier soir, je vous ai préparé un guide pratique pour vous aidez à préparer vos vols. Vos remarques par mail ou à la suite de ce post me permettront d'améliorer ce premier jet ! Merci aux différents intervenants d'hier soir et notamment à Alexandre Bourdeau qui est notre excellent référent ligue pour les espaces aériens, d'avoir apporté leurs pierres à l'édifice.
Christophe

GUIDE PRATIQUE DU CROSSEUR EN PARAPENTE


1) Etre libre de toute contrainte le jour J et et s’assurer que l’on est en forme (physique,…).
2) Faire un point météo sur son site internet habituel avec des recoupements d’autres sites (Voir notamment la hauteur des plafonds, l’évolution des conditions dans la journée,…). http://meteo-parapente.com/ http://www.pleinchamp.com/plein_champ/home/previsions-departementales/(dept)/49
3) Vous devez connaître les règles de vol à vue en fonction de l’altitude ou vous allez voler que ce soit en plaine ou en montagne (revoir manuel). http://federation.ffvl.fr/sites/ffvl.fr/files/La_reglementation_aerienne_Vol_Libre_au_010107-2.pdf (attention aux mises à jour de la réglementation aérienne qui peut intervenir au mois d'avril de chaque année).
4) S’assurer en fonction de la direction du vent que la voie est libre. Site internet SIA (Service d’Information Aéronautique) https://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/ avec un contrôle des espaces aériens interdits ou réglementés :
- en regardant les cartes aériennes papiers imprimées au 1/500 000 ou au 1/1000 000ème par I’IGN ou sur le site interactif de la FFA (Fédération Française d’Aviation) http://carte.f-aero.fr/ Vous vérifierez notamment les espaces que vous allez survoler afin d’être toujours aux altitudes supérieures ou inférieures autorisées pour les parapentes. Les altitudes sont notées en pieds et non en mètres (FL 10 = 10 x 100 pieds = 1000 pieds = 1000/10 x 3 = 300 mètres). (Attention : seules les cartes papiers de la SIA font foi en matière de réglementation aérienne).
- Si vous devez vous rapprocher d'une TMA (TerMinal control Area), assurez vous qu'elle soit en classe E en restant dans les altitudes autorisées. Pour les classes D, leur pénétration est plus difficile. Vous devez demander une autorisation spécifique (appelée Clearance) accordée par un contrôleur aérien. Pour dialoguer avec lui, il vous faut une radio aviation. Pour suivre votre vol au milieu du trafic aérien, le contrôleur risque de vous demander un transpondeur qui lui permet de vous suivre sur ses écrans radar.
- Vérifier les NOTAM (interdiction de survol d’une zone X à un instant T prise quelques jours ou seulement quelques heures avant votre vol).
- Vérifier les SUP AIP sur le site de la SIA.
- Vérifier l’activité des militaires en semaine carte AZBA. Normalement ils ne volent jamais le week end et les jours fériés. Quand les couloirs aériens qui leurs sont réservés, sont activés, il est strictement interdit d’y pénétrer. En effet, les pilotes d’avions de chasse peuvent voler aux instruments (IFR) sans jamais regarder à l’extérieur du cockpit ! (ex : Ces avions peuvent voler dans la R 149 qui longe l’Ouest et le Sud du Maine et Loire et qui nous barre la route pour des cross dans ces directions).
5) Savoir se situer quand on est en vol :
- Pour ceux qui ne disposent pas d’un GPS, la position du soleil en fonction de l’horaire peut donner des indications sur la direction mais c’est souvent insuffisant. Pour pouvoir se repérer en l’air il peut être utile de disposer d’une mini carte 1/250 000 et tracer l’axe de vol en fonction du vent météo. Le pilote essayera de repérer les points caractéristiques (grandes villes, fleuves, éoliennes, autoroutes, centrales nucléaires, grandes antennes,…).
-GPS routiers ou de randonnée avec nom des villes en complément d’un plan que vous embarquez des zones à éviter.
-Les smartphones. Certaines applications comme PPGPS permettent de disposer d’un vrai GPS pour 2 € seulement. Vous avez un GPS qui permet d’enregistrer le vol au format kml (Google Earth) et igc (format pour enregistrement sur le site de la FFVL). Vous avez un défilement des villes survolées, une gestion des waypoints et également une fonction d’envoi de sms géolocalisés pour la sécurité. Il peut être intéressant de noter les altitudes à ne pas dépasser sur un carnet intégré à votre cockpit.(Ex : pour aller d’Angers aux Sables d’Olonnes, on passera dans TMA au sud de Nantes limitée à FL 55 soit 5500 pieds ou 1650 m AMSL (Above Mean Sea Level) ainsi que dans la R149 et la R147).
- Pour ceux qui disposent d’un GPS, il faut pouvoir rentrer les coordonnées des points de contournement désirés. Vous pouvez récupérer les coordonnées (Latitudes et Longitudes) sur le site carte aéro (en bas de page) http://carte.f-aero.fr/ ou sur google earth. Certains GPS intègrent les TMA et peuvent émettre une alarme quand vous vous approchez d’une zone interdite de vol que ce soit horizontalement ou verticalement (ex : le Flymaster Nav). Pour l'analyse de vos traces GPS ou pour préparer une navigation vous avez également le site suivant http://francois.fouchet.free.fr/
Pour les zones aériennes dans google earth : http://www.lloydbailey.net/airspace.html Il devient simple de superposer avec vos traces GPS. On peut par exemple enlever les zones qui nous sont autorisées. On y voit d’ailleurs très bien la R49 en vert (zone R).
6) Pensez à faire une petite vidange avant votre départ !
7) Rechargez bien vos batteries (radio, GPS, varios, portable pour les récups) et prévoyez d’emporter de l'eau (camel bag idéal), de la nourriture pour les longs vols, et des vêtements chauds car il fait plutôt froid en altitude.
8 ) Préparez le retour avant votre départ (clés de la voiture cachées au déco, train, stop (la pancarte retour parapente est efficace avec le casque sur la tête !), ...). Prenez vos papiers,...
9 ) Branchez votre accélérateur (utile pour s'éloigner d'un gros noir ou pour optimiser votre vol (voir théorie Mac Cready)), et montez votre secours.
10 ) Partager votre vol avec vos proches en direct : Live tracking. Quelques applications sur votre téléphone 3G : Glympse (gratuit). C'est également un outils de sécurité.

Bons vols et gardez toujours une marge de sécurité : prévoir l’évolution des conditions météo (surdéveloppement des nuages, vent qui se renforce, cône de sécurité pour forêts et villes,…), lors de vos points bas anticipez toujours une zone pour vous vacher face au vent et ceci loin des câbles, des animaux, où sous le vent d'obstacles, n’enroulez pas trop prêt du relief sur des petits sites comme Chaudefonds-sur-Layon, restez à l’écoute des éléments naturels et de votre corps.

cheers « Faites-vous plaisir et bons cross » cheers

Enfin : Pensez à enregistrer vos vols sur le site de la fédération française de vol libre FFVL http://parapente.ffvl.fr/cfd Pour des vols de moins de 75 km, le GPS n'est pas indispensable. Une déclaration sur l’honneur suffit...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
GUIDE PRATIQUE DU CROSSEUR EN PARAPENTE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide pratique fédéral 2012
» petit guide pratique du bien etre de votre cheval
» présentation perso + guide csm 2010
» Livre : Manuel pratique de la musculation
» Pieds poings ou self défense ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum du club de parapente Envol Anjou :: Informations :: Formations-
Sauter vers: